Définition du mot gros avec sens, explication et signification (wiki): proverbes et locutions, traductions

liste de mots français: définition et sens
  Acceuil  | 

Rechercher
 
rechercher un mot


Liste alphabétique
 
A  B  C  
D  E  F  
G  H  I  
J  K  L  
M  N  O  
P  Q  R  
S  T  U  
V  W  X  
Y  Z  
 


woordenlijst.eu
listadepalabras.es
elenchodiparole.it
Goedkope inkt en toner
 
Cartouches d'encre et toners pas cher

Le mot gros




Définition du mot "gros" selon wiktionary:

- Qui a beaucoup de circonférence, de volume, par opposition à menu et petit. Un gros homme.
- Un gros paquet.
- Que diable ! te voilà grand et gros comme père et mère. — (Molière, Les Fourberies de Scapin, I, 2)
- Se dit, sans songer à la grosseur absolue, pour exprimer la grosseur relative. Les souris sont moins grosses que les rats.
- Le gros bout et le petit bout.
- Elle [la grenouille], qui n’était pas grosse en tout comme un œuf, Envieuse, s’étend, et s’enfle, et se travaille Pour égaler l’animal [le bœuf] en grosseur […] — (Jean de La Fontaine, Fables, livre premier, fable III)
- Grossi, enflé. Avoir la joue grosse.
- L’Eurotas était alors fort gros et fort enflé par la fonte des neiges […] — (Charles Rollin, Histoire ancienne, livre XII, chapitre I, IV)
- Qui porte en soi, pour une naissance future. Note : S'utilise surtout au féminin pour les femmes enceintes et parfois pour les femelles gravides. Pour la troisième fois, et sur un ton intolérablement agressif, il réitéra son insolente question. Un silence gros de danger suivit. — (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 349, Mercure de France, 1921)
- (Marine) Soulevé en vagues fortes, en parlant de la mer. La mer déjà très grosse, formée de houles aux directions différentes, devient effroyable ; c’est un monstrueux clapotis, sans direction déterminée […] — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
- Épais, par opposition à fin, délié, délicat. Gros fil.
- Grosse toile.
- Gros drap.
- Gros souliers.
- Grossier. Des gros mots : Des jurements, des paroles un peu libres, qui sentent la gaudriole.
- Un gros juron : Un jurement grossier.
- Passez les mots aux rieurs, Les plus gros sont les meilleurs Pour la gaudriole. — (Pierre Jean de Béranger, La Gaudriole)
- Qui surpasse en étendue, en volume, en valeur, en importance, la plupart des choses de même genre. Une grosse rivière.
- Polybe, en parlant de l’un de ces princes, marque en termes formels qu’il payait de grosses pensions à divers tyrans de la Grèce, qui étaient les ennemis déclarés de la liberté. — (Charles Rollin, Histoire ancienne, livre XVII, article II, IV)
- Il [Aristomène] leva pour cet effet les meilleures troupes qu’il put trouver. Il envoya Scopas en Étolie avec de grosses sommes d’argent, pour y lever autant de troupes qu’il pourrait, parce qu’alors les Étoliens étaient regardés comme les meilleurs soldats. — (Charles Rollin, Histoire ancienne, livre XVIII, article II, II)
- […] Pindare ayant loué dans un de ses ouvrages la ville d’Athènes, les Thébains le condamnèrent à une grosse amende. — (Charles Rollin, Histoire ancienne, livre XIV, VI)
- J’ai commencé à établir entre Pétersbourg et ma colonie un assez gros commerce […] — (Voltaire, Lettre à M. le maréchal Duc de Richelieu, À Ferney, 16 décembre [1771])
- L’abbé de Condillac revenait en France avec une pension de dix mille livres et l’assurance d’une grosse abbaye […] — (Voltaire, Lettre à M. Damilaville, 11 décembre [1764])
- On composerait un gros livre de tout le bien qu’on peut faire ; mais un prince philosophe n’a pas besoin d’un gros livre. — (Voltaire, Politique et législation : La Voix du sage et du peuple)
- Cette opération [l’irrigation des terres], qui tripleroit les productions, exige de gros capitaux & beaucoup d’esclaves. — (Abbé Raynal, Histoire philosophique et politique des établissements et du commerce des Européens dans les deux Indes, tome VII, 39)
- Antérieurement à cette révolution, il circulait un assez gros numéraire à la Barbade. — (Abbé Raynal, Histoire philosophique et politique des établissements et du commerce des Européens dans les deux Indes, livre XIV, 9)
- Qui est supérieur en nombre. Un gros escadron de Parthes pleins de joie. — (Pierre Corneille, Rodogune princesse des Parthes, I, 6)
- Les Parthes à la foule aux Syriens mêlés […] Font leur suite assez grosse […] — (Pierre Corneille, Rodogune princesse des Parthes, V, 2)
- Il y avait beaucoup de duchesses, la cour fort grosse. — (Marquise de Sévigné, Lettre du 17 janvier 1689)
- La cour était toujours grosse chez la reine. — (Antoine Hamilton, Mémoires de Grammont, 6)
- […] ajoutant la perfidie à l’injustice, il [Sennachérib] envoya sur-le-champ un gros détachement de son armée contre Jérusalem […] — (Charles Rollin, Traité des études, livre VI, chapitre II, article 2)
- […] qu’il avait amassé dans ses arsenaux des armes pour équiper trois armées aussi grosses que celle qu’il avait actuellement […] — (Charles Rollin, Histoire ancienne, livre XX, article I, I)
- […] s’étant fait accompagner d’une grosse escorte […] — (Vertot, Histoire des révolutions de la république romaine, livre VII)
- Les gros bataillons : Les armées les plus puissantes. Un prince veut faire la guerre ; et, croyant que Dieu est toujours pour les gros bataillons, il double le nombre de ses troupes ; le voilà d’abord ruiné dans l’espérance d’être vainqueur […] — (Voltaire, Des singularités de la nature, XXXIII, 1768)
- Un peu plus de… Il y a jusque-là une grosse lieue.
- Je serai chez toi dans une grosse demi-heure.
- (Figuré) Qui a de la gravité ; qui a des suites, des conséquences. Ce n’est pas une grosse affaire.
- Je suis bien trompée, ou c’est un péché qu’il fait contre les idées de l’amour, des plus gros qu’il se fasse. — (Marquise de Sévigné, Lettre du 29 novembre 1679)
- Une grosse fièvre : Fièvre violente. La pauvre Mme de Coulanges a une grosse fièvre avec des redoublements. — (Marquise de Sévigné, 313.)
- Un gros rhume : Rhume accablant.
- Grosse querelle : (Familier) Querelle violente ou sur une chose importante. Il s’est fait une grosse querelle avec un de ses voisins.
- Une grosse colère : Une colère violente. J’ai été tenté de me mettre dans une grosse colère à l’occasion de ce qui s’est passé à l’Académie française […] — (Voltaire, Correspondance générale : À M. le Marquis de Condorcet, 11 mai 1772)
- En parlant des personnes, riche, opulent. Une grosse héritière.
- Je me trouvai au palais avec bon nombre de noblesse et de gros bourgeois. — (Cardinal de Retz, III, 339)
- À placer sans raison, le mot de gros partout, Et cent autres encor qu’on soutient de bon goût. — (Hauteroche, Le Bourgeois de qualité, I, 5)
- […] Ceux du loup [ses parents], gros messieurs, l’ont fait apprendre à lire. — (Jean de la Fontaine, Fables, XVII (Le Renard, le loup et le cheval))
- […] De Galandi, qui parmi ses parents Pouvait compter les plus gros de la ville. — (Jean de la Fontaine, Contes et nouvelles, livre II, VIII (Le Calendrier des vieillards))
- Cela n’est point dans l’ordre ; et l’on sait qu’une fille, Pour enrichir un frère, en faire un gros seigneur, Doit renoncer au monde. — (Jean-François Regnard, Le Distrait, IV, 2)
- Sais-tu bien qu’en temps de peste cette fille-là pourrait devenir un très gros parti ? — (Jean-François Regnard, le Retour imprévu, scène 2)
- […] et je m’en vais faire prier de la noce toutes les meunières des environs, pour qu’elles aient la rage au cœur de voir Colette devenir grosse madame. — (Florent Carton Dancourt, Le Mari retrouvé, scène 2)
- Le premier est celui d’un gros négociant qui laissa de grandes richesses à ses enfants […] — (Alain René Lesage, Le Diable boiteux, XII)
- Ce gros marchand, à qui vous avez fait un billet de neuf cents francs pour trente pistoles d’étoffe qu’il vous a fournie, aurait-il obtenu sentence contre vous ? — (Alain René Lesage, Crispin, rival de son maître, scène 1)
- […] et qu’il me laisse mon pauvre Arlequin, qui n’est pas plus gros monsieur que je suis grosse dame […] — (Pierre de Marivaux, La Double Inconstance, I, 1)
- Grand financier signifie un homme très intelligent dans les finances de l’État ; gros financier ne veut dire qu’un homme enrichi dans la finance. — (Voltaire, Dictionnaire philosophique : Grand)
- Enfin, portant son humeur entreprenante sur des objets d’agriculture, au lieu de rester oisive dans sa maison, elle prenait le train de devenir bientôt une grosse fermière. — (Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, VI)
- C’est un des gros colliers de l’ordre : Il a une grande autorité dans sa compagnie.
- Une grosse maison : Une famille considérable par sa fortune et son importance. Vergy est une grosse et ancienne maison de Bourgogne, et de telle prééminence, qu’elle fut alliée à la maison de Bourgogne. — (Paradin, Annales de Bourgogne, tome II, p. 228)
- Une grosse maison : Se dit d’une maison où il y a beaucoup de domestiques, où il se fait beaucoup de dépenses. C’est bien à elle d’avoir seule une grosse maison, des habits magnifiques. — (Jean-François Regnard, Le Retour imprévu, scène 1)
- Une grosse maison : Se dit encore, dans le commerce, d’une maison qui fait beaucoup d’affaires.
- Une grosse fortune : De grandes richesses. Pourquoi rester garçon ? Il ne tenait qu’à vous Dans votre état, avec une grosse fortune, De trouver une femme, et dix mille pour une. — (Jean François Collin D’Harleville, Le Vieux Célibataire, II, 2)
- Gros air : Air d’importance.
- Faire une grosse figure : (Familier) Être dans un rang élevé.
- Une grosse table : Une table bien servie où l’on a beaucoup de monde. En perdant au jeu et en tenant une grosse table. — (Antoine Hamilton, Mémoires de Grammont, 6)
- Faire du gros d’or : S’est dit pour « faire l’important ». Il est vrai qu’il [Furetière] fait du gros d’or, et qu’il s’est donné un air de dignité avec une canne que les méchants plaisants disent être l’instrument de son supplice ; et auprès de lui les du Cange, les Ménage et tant d’autres ne sont que des écoliers. — (Charpentier, Dans Furetière, factums, tome II, p. 233)
- Épais, grossier, opposé à fin, délicat. Gros fil. Grosse toile. Gros drap.
- Gros vin : Vin couvert et épais.
- Moudre en grosse : ? voir moudre
- Les gros ouvrages : Dans une maison, ce qu’il y a de plus pénible dans le service, laver les appartements, écurer les casseroles, nettoyer les souliers, etc. Elle aura sous elle une servante qui fera par son ordre les gros ouvrages de la maison […] — (Jacques-Bénigne Bossuet, Règlement du séminaire des filles de la propagation de la foi, VI, 11)
- Des choses grosses : (Figuré) Des choses qui sont palpables, grossières, que l’esprit n’a aucune peine à saisir. En l’un [l’esprit de géométrie], les principes sont palpables, mais éloignés de l’usage commun, de sorte qu’on a peine de tourner la tête de ce côté-là, manque d’habitude ; mais, pour peu qu’on s’y tourne, on voit les principes à plein ; et il faudrait avoir l’esprit faux pour mal raisonner sur des principes si gros qu’il est presque impossible qu’ils échappent. — (Blaise Pascal, Pensées, article VII, 1, édition Lahure, 1860)
- N’avoir qu’un gros bon sens : (Figuré) (Familier) Avoir le sens bon et droit, mais peu délicat. Le pays de Lalleu n’a que de gros laboureurs, mais gens de bon sens et de bon gros raisonnement. — (Louis de Rouvroy, 473, 92)
- Rien ne paraît plus éloigné de l’aimable caractère du chien que le gros instinct brut du cochon […] — (Georges Louis Leclerc de Buffon, Quadrupèdes, tome VIII, p . 56)
- C’est un gros fin : Se dit, par contre-vérité, de celui qui n’est guère fin.
- Un gros lourdaud, un gros animal, une grosse bête, un gros butor : C’est-à-dire un homme stupide, maladroit, grossier. Les plus habiles courtisans peuvent être de fort grosses dupes. — (Cardinal de Retz, IV, 90)
- Ce que je sais, c’est qu’aux grosses paroles On en vient sur un rien, plus des trois quarts du temps. — (Jean de la Fontaine, Fables, XII, 8 (La Querelle des chiens et des chats, et celle des chats et des souris))
- De part et d’autre [MM. de Rohan et de Chaulnes] les grosses paroles commencèrent à échapper entre les dents. — (Louis de Rouvroy, 26, 47)
- Grosses vérités : (Figuré) (Familier) Vérités dures, reproches graves.
- Gros vert, gros bleu : Vert foncé, bleu foncé.
- Gros bon : (Papeterie) Pâte commune faite de vieux chiffons, qui s’emploie à faire le papier dit aussi gros bon.
- Substantif de l’adjectif : personne présentant une corpulence certaine. Toi, le gros, tais-toi !
- (Familier) Riche, notable. Les gros vont à la messe.
- Substantif de l’adjectif : partie principale. Le gros de l’arbre : Le tronc.
- Le gros de l’hiver, le gros de l’été : Temps de ces deux saisons où le froid, la chaleur a le plus d’intensité.
- Qu’heureux est ce moment où sa bonté [de Dieu] déploie Sur un gros d’amertume un peu de ses douceurs ! — (Pierre Corneille, L’Imitation de Jésus-Christ, II, 8)
- (Construction) Se dit d’une poutre de charpente dont deux dimensions sont égales. Poutre de quinze pouces de gros : Poutre dont chaque face est de quinze pouces.
- Couper au gros : (Jardinage) Pousser le retranchement d’un rameau jusqu’à la grosse branche.
- (Marine) Le gros de l’eau : La pleine mer au temps des syzygies de la lune.
- La partie la plus forte en nombre. Le gros des forces aériennes indo-britanniques périt dans la Birmanie sur un bûcher d’antagonistes embrasés. — (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 413, Mercure de France, 1921)
- On voit naître de là mille sourdes pratiques Dans le gros de son peuple et dans ses domestiques. — (Pierre Corneille, Nicomède, II, 1)
- Un des cavaliers se détacha du gros au galop, et prit les devants. — (Paul Scarron, Roman comique, I, 14)
- Mais Judas en fut averti, et il marcha aussitôt avec les plus vaillants de ses troupes, pour aller attaquer le gros de l’armée du roi qui était à Emmaüs […] — (Isaac Louis Lemaistre de Sacy, Bible, Machabbées I, IV, 3)
- Le cardinal de Lorraine pressait l’ouverture du colloque, bien que le gros des prélats, et surtout le cardinal de Tournon, archevêque de Lyon, qui les présidait comme le plus ancien cardinal, y eussent une extrême répugnance. — (Jacques-Bénigne Bossuet, Histoire des variations des églises, IX, § 92)
- Les éléphants et les chevaux marchaient à la tête ; il [Annibal] suivait avec le gros de son infanterie, attentif et prenant garde à tout. — (Charles Rollin, Histoire ancienne, livre II, deuxième partie, chapitre II)
- Le gros du monde : La plus grande partie du monde. Le gros du monde se comporte ainsi.
- La nouvelle comtesse de Mailly, noble, magnifique, mais glorieuse à l’excès, désagréable avec le gros du monde. — (Louis de Rouvroy, 3, 55)
- […] et l’envie de voir de près quelques-uns des mystères newtoniens cachés jusqu’ici au gros du monde […] — (Voltaire, Lettre à M. Pitot, de l’Académie des sciences, 17 mai 1737)
- Un gros : Un grand nombre de, une grande troupe de. Un gros de courtisans en foule l’accompagne. — (Pierre Corneille, Polyeucte martyr, I, 4)
- Suivi d’un gros armé d’amis et de valets. — (Pierre Corneille, Théodore vierge et martyre, V, 8)
- Un chétif centenier des troupes de Mysie Qu’un gros de mutinés élut par fantaisie. — (Pierre Corneille, Héraclius empereur d’Orient, I, 2)
- Qu’il est aisé de rompre ce gros de désespérés. — (Esprit Fléchier, Théodose, IV, 56)
- Et l’on dit que, suivi d’un gros d’amis fidèles, On l’a vu se mêler au milieu des rebelles. — (Jean Racine, Mithridate, IV, 6)
- Gobert aurait eu bon marché de cette poignée de gens trop éloignés de leurs gros. — (Louis de Rouvroy, 29, 86)
- Ce qu’il y a de principal et de plus considérable. M. de Vaugelas donna les siens [papiers], qui étaient fort courts, et ne touchaient que le gros de ce dessein [le plan du dictionnaire], auquel il offrait de nouveau de contribuer ses remarques […] — (Félix-Titus Courtat, Monographie du « Dictionnaire de l’Académie Française », 1880)
- Il tombe ensuite en des parenthèses qui peuvent passer pour épisodes, mais qui font oublier le gros de l’histoire, et à lui qui vous parle, et à vous qui le supportez. — (Jean de la Bruyère, V)
- […] mais ceux-ci faisaient bientôt passer le gros de leurs discours au reste de l’armée. — (Charles Rollin, Histoire ancienne, livre XXV, chapitre premier, article V, II)
- Commerce dans lequel on ne vend que par notables parties, par opposition au commerce de détail. Marchand en gros.
- Tenir le gros.
- Dans le département du Nord, houille en gros morceaux.
- (Reliure) Cahier de seize pages, dans la feuille in-douze.
- Revenu fixe d’une cure, par opposition au casuel.
- Revenu principal qu’un chanoine tire de sa prébende, par opposition à distribution manuelle.
- (Droit) Taxe que l’on payait aux fermiers des aides pour chaque muid de vin que l’on vendait en gros.
- (Métrologie) Anciennement, la cent-vingt-huitième partie de la livre, ou la huitième partie d’une once. Un gros d’argent, de soie.
- D’une manière grosse. Écrire gros : Écrire en caractères plus gros que d’habitude.
- Grand.
- Quantité de 144 (douzaine de douzaines)
- Majorité.
Ceci est un fragment du texte de wiktionary. Lisez le texte complet sur ce site fantastique: cliquez ici.

Quelques proverbes et locutions avec le mot "gros":
- A gros larron, grosse corde.
- Avec un petit appât on capture de gros poissons.
- En petit ventre, gros cœur.
- Gros gognard; peu de rapport, dit celui qui tue le porc.
- Gros nuages, temps d'orage.
- Gros vent et sage-femme ne courent pas pour rien.
- Il faut se tenir au gros de l'arbre.
- Il n'est feu que de gros bois.
- Le livre des 'peux être' est de fort gros volume.
- Les gros poissons mangent les petits.
- Si les fourmis font de gros tas, un dur hiver viendra.
- Taille au jour de Saint-Aubin pour avoir de gros raisins.
- Un métier bien appris vaut mieux qu'un gros héritage.

Le nombre de lettres de gros est 4

"gros" traduit a Allemand:
- fett

"gros" traduit a Anglais:
- fat

"gros" traduit a Espagnol:
- gordo

"gros" traduit a Néerlandais:
- dik
- dikkerd
- flink
- fors
- grof
- groot
- groothandel
- hondeweer
- iemand van hoge stand
- in het groot
- kies
- lijvig
- ruwe zee
- ruwweg
- veel wagen
- verdriet hebben
- vet
- zwanger
- zware koorts

Quelques mots dans lesquels "gros" apparaît complètement:
- anti-gros
- dégrossi
- dégrossir
- dégrossissage
- demi-gros
- engrosser
- gros-bec
- groschen
- gros-cul
- groseille
- groseillier
- gros-grain
- gros-porteur
- grossesse
- grosseur
- grossi
- grossier
- grossièrement
- grossièreté
- grossir
- grossissant
- grossissement
- grossiste
- grossium
- grosso modo
- mi-grossier
- negro spiritual
- regrossir

Les mots qui sont contenus dans "gros":
- g
- ô
- os
- r
- s'

Les mots qu'on peut construire des lettres de "gros", en succession arbitraire::
- g
- go
- ô
- or
- os
- r
- s'

"gros" contient les lettres suivants:
- 1 x G
- 1 x O
- 1 x R
- 1 x S

Le hash MD5 du mot "gros" est: 383be708c94de479ecac32a48971921f

Le hash SHA1 du mot "gros" est: 4d7921dc9fc973632b975c79ba89cf1e0c4a50d5

Avec la codificación Rot13 "gros" devient: "tebf"






© listedemots.be