Définition du mot baiser avec sens, explication et signification (wiki): proverbes et locutions, traductions

liste de mots français: définition et sens
  Acceuil  | 

Rechercher
 
rechercher un mot


Liste alphabétique
 
A  B  C  
D  E  F  
G  H  I  
J  K  L  
M  N  O  
P  Q  R  
S  T  U  
V  W  X  
Y  Z  
 


woordenlijst.eu
listadepalabras.es
elenchodiparole.it
Goedkope inkt en toner
 
Cartouches d'encre et toners pas cher

Le mot baiser




Sens / Explication / Signification du mot "baiser" selon wikipedia:
Le baiser est un mouvement qui consiste à toucher une personne avec ses lèvres. Il peut s’agir d’un comportement social (le baise-main ou la bise), affectueux ou amoureux. La main, la joue et le front font partie des endroits où l’on pose traditionnellement les lèvres en Europe et en Amérique du Nord. Il s'agit d'une marque d'affection ou de respect dans 90 % des cultures du monde[1]. Dans d'autres cultures (Afrique subsaharienne, Asie, Polynésie), le baiser n’est pas pratiqué, et peut même être réprimé, du moins avant les premiers contacts avec les cultures occidentales[2].
Ceci est un fragment du texte de wikipedia. Lisez le texte complet sur ce site fantastique: cliquez ici.

Définition du mot "baiser" selon wiktionary:

- Contact de la bouche sur le visage, sur les lèvres, sur quelque partie du corps d’une personne, par amitié, par amour, par civilité, par respect. Par le baiser que me donne ma pauvre Modeste, je devine ce qui se passe en elle : si elle a reçu ce qu’elle attend, ou si elle est inquiète. Il y a bien des nuances dans les baisers, même dans ceux d’une fille innocente […] — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
- Il y avait en outre une dent d’Abeilard et une dent d’Héloïse, deux blanches incisives, qui, du temps où elles étaient recouvertes par leurs lèvres frémissantes, s’étaient peut-être rencontrées dans un baiser. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
- Un baiser légal ne vaut jamais un baiser volé. — (Guy de Maupassant)
- Poète, prend ton luth et me donne un baiser. — (Alfred de Musset, La Nuit de mai)
- […] Julie se baissa, lui présenta son front, et y reçut le baiser du soir, ce baiser machinal, sans amour, espèce de grimace qui lui parut alors odieuse. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832)
- Un baiser ? Un baiser ? Un baiser ? Un baiser ? Pas sur la bouche Un baiser ? Un baiser ? Un baiser ? Un baiser ? Ca m'effarouche, Pas sur la bouche, Ca l'effarouche La bouche c'est fait pour causer, Pas pour baiser — (Yves Mirande, Albert Villemetz, Ta bouche, opérette, 1920)
- Elle ne me demanda ni une parole, ni un baiser. Elle vit que je laissais une distance entre nos bouches. — (Pierre Louÿs, Trois Filles de leur mère, 1926)
- Geste de simulation d’un baiser où l’on porte sa main aux lèvres, à l’adresse d’une ou plusieurs personnes. Les girls saluaient en ployant les genoux, ainsi que des petites filles qui font la révérence et en envoyant des baisers. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, 1938)
- (Transitif) Appliquer sa bouche sur le visage, sur les lèvres, sur une partie du corps d’une personne, par amitié, par amour, par civilité, par respect; et par extension, faire le même acte à un objet. — Note d’usage : À cause de la prééminence du sens obscène, ce verbe n’est pratiquement plus utilisé actuellement dans cette acception, sauf dans quelques emplois très spécialisés tels que baiser la main d’une dame ou baiser l’anneau d’un évêque. Mais, aussitôt après, il tendit sa main à l’ermite. Ce dernier, quelque peu humilié, plia le genou et la baisa. — (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
- Et quand je m’approchai du fauteuil de grand’mère pour lui baiser ma main, elle se détourna et cacha sa main sous son mantelet. — (Léon Tolstoï, Souvenirs, 1851-1857, traduction de Ardève Barine, éd. 1922)
- Là, tous le notables défilèrent pour lui baiser la main. Il dit à chacun quelques mots. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort » , 1940)
- (Par extension) — Nous baisâmes les livres saints et nous sortîmes de la chapelle. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
- (Intransitif) (Vulgaire) Avoir des relations sexuelles, coïter, s’accoupler, faire l’amour, copuler. Quand je baise, la peur que j'ai d'être enceinte me coupe toute envie de jouir. Je n'aime pas baiser. — (Pierre Louÿs, Trois Filles de leur mère, 1926)
- Colbert disait un jour à Monsieur de Louvois : « Que n’ai-je baisé plus quand baiser je pouvois ? » — (Tristan Bernard, in Pour tout l’or des mots, par Claude Gagnière, Paris, 1996, Éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins »)
- C’est très bien qu’ils se soucient de leur coupe de cheveux, de leurs pompes et de leurs fringues et qu’ils veuillent tous, à quinze ans, passez-moi l’expression, baiser à tire-larigot, c’est logique, non ? — (Leonardo Padura, Vents de carême, Métailié, Paris, 2006)
- (Transitif) (Vulgaire) Posséder, prendre, sexuellement. Aristocrates, vous voilà dans le bahut, Je baiserons[sic] vos femmes et vous serez cocus, Aristocrates, je vous vois tous cornus. — (Anonyme, Le Tombeau des aristocrates, 1791)
- Personne n’y avait rien compris à cet abandon et surtout pas la fille elle-même, parce qu'il avait pris pourtant bien du plaisir à la baiser. — (Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit, 1932)
- (Transitif) (Vulgaire) (Par extension) Avoir en son pouvoir, dominer, tromper, berner, piéger, posséder quelqu’un. Note d’usage : Cette acception transporte tous les sens dérivés du verbe sodomiser : avoir quelqu’un en son pouvoir, le dominer, l’avoir, le posséder, et aussi vaincre, l’emporter, tromper, piéger, voler, etc.
- L’enfoiré croyait m’avoir, mais je l’ai bien baisé.
- Note : Dans cet exemple, tous les mots principaux renvoient à la sodomie : enfoiré est une variante affaiblie d’enculé ; avoir et baiser sont des variantes de sodomiser.
- (Vulgaire) Casser, détériorer, abimer. En forçant sur l’écrou, j’ai baisé le filetage.
Ceci est un fragment du texte de wiktionary. Lisez le texte complet sur ce site fantastique: cliquez ici.

Quelques proverbes et locutions avec le mot "baiser":
- Le grand n'a pas voulu se baisser, le petit n'a pas pu l'atteindre, et le baiser s'est perdu.
- Souvent il faut baiser le bras dont on voudrait que la main fût coupée.
- Un baiser légal ne vaut jamais un baiser volé.

Le nombre de lettres de baiser est 6

"baiser" traduit a Néerlandais:
- kus
- neuken
- uw dienaar
- zoen

Quelques mots dans lesquels "baiser" apparaît complètement:
- rebaiser

Les mots qui sont contenus dans "baiser":
- à
-
- ais
- aisé
- b
- bai
- baise
- é
- i
- r
- s'
- se

Un anagramme (substantif féminin) est une construction fondée sur une figure de style qui inverse ou permute les lettres d'un mot ou d'un groupe de mots pour en extraire un sens ou un mot nouveau.Les anagrammes de "baiser":
- braisé

Les mots qu'on peut construire des lettres de "baiser", en succession arbitraire::
- à
- aber
- abri
-
- aïe
- air
- aire
- ais
- aisé
- arbi
- are
- ars
- as
- b
- bai
- baie
- baise
- bar
- bas
- basé
- baser
-
- ber
- bi
- bire
- bis
- bise
- biser
- brai
- braie
- braisé
- bras
- bri
- brie
- bris
- brisé
- é
- ers
- ès
- i
- i.e.
- ira
- ire
- isba
- r
- ra
- rab
- rabe
- rai
- raie
- raïs
- ras
-
- réa
- reis
- ri
- ria
- ribes
- ris
- rise
- s'
- sa
- sabir
- sabre
- saï
- saie
- sar
- sari
- sbire
- se
- si
- sir
- sire

"baiser" contient les lettres suivants:
- 1 x A
- 1 x B
- 1 x E
- 1 x I
- 1 x R
- 1 x S

Le hash MD5 du mot "baiser" est: ef0fdc295faf808fff3cccad2d1f5f1d

Le hash SHA1 du mot "baiser" est: ead1ed4cf6970de740fe7d8e1100b8e844f6f3e0

Avec la codificación Rot13 "baiser" devient: "onvfre"






© listedemots.be